26 avril 2016 ~ 0 Commentaire

SERIE A (J22) : NAPLES / EMPOLI 5-1

EN BREF :

Très belle démonstration de football de la part du Napoli cet après-midi à San Paolo.

Bien qu’ayant concédé l’ouverture du score à la 28ème minute par Leandro Paredes, Naples n’a jamais semblé douter et a très vite repris le contrôle du score pour mener 2 buts à 1 à la mi-temps, grâce à Higuain (33ème) et Insigne (37ème).

La seconde mi-temps fut, un peu à l’image de la première, une démonstration de football des hommes de Maurizio Sarri qui ont très rapidement fait le break grâce à un but contre son camp de Camporese (51ème) puis ont contrôlé les débats tout en tranquilité, avant d’enfoncer le clou en fin de match par un doublé de Callejon (84ème, 88ème).

napoli-celebrating-vs-empoli_5ydh895xdqtu1t91gwb4fp2ck

Tops :

Lorenzo Insigne (Naples) : L’homme du match. Un vrai poison pour l’Empoli, tant par son talent offensif (créativité, rapidité, excellent centreur, dribbles dévastateurs) que par son repli défensif de tous les instants, qui a énormément gêné l’équipe adverse. Il ne ménage pas ses efforts. A l’arrivée : un magnifique but sur coup-franc (cela fait aussi partie de sa palette), et une passe décisive tout aussi magnifique pour Higuain. Crack.

Le milieu Hamsik-Allan-Jorginho (Naples) : très complémentaires, ils ont permis à Naples d’avoir la maîtrise du match en récupérant très vite le ballon dans les pieds adverses. Ils se projettent très bien vers l’avant. Hamsik a retrouvé son meilleur niveau, et ses deux compères continuent leur progression fulgurante. Maillon fort de cette équipe, le milieu de terrain.

Gonzalo Higuain (Naples) : 20 buts en 20 matchs, belles statistiques il est vrai. Mais il a encore été un des meilleurs joueurs, une nouvelle fois buteur grâce à une magnifique tête. L’atout de Naples pour disputer le titre.

Leandro Paredes (Empoli) : seule véritable satisfaction à l’Emploi, le meneur de jeu argentin confirme qu’il est un grand espoir à son poste. Une vraie présence dans le jeu (qu’il a souvent pris à son compte), il booste véritablement son équipe par sa technique et sa créativité. Dommage que les autres joueurs ne se soient pas mis à son niveau. S’il continue sur sa lancée, il ne devrait pas rester très longtemps à Empoli.

Flops :

Pepe Reina (Naples) : Trop peu rassurant… dans son style habituel. Il a un certain charisme, mais est capable de belles boulettes et ne semble pas vraiment avoir progressé depuis Liverpool. Si Naples veut élever ses ambitions, cela passera sans doute par le recrutement d’un grand gardien, qui n’est pas Pepe Reina. D’autant plus que sa défense n’est pas la plus rassurante du monde, car elle manque d’expérience (mis à part Raul Albiol).

La défense d’Empoli : L’émissaire de l’équipe de France venu superviser Vincent Laurini (il y a un réel manque d’arrières droits en Équipe de France…) a dû repartir déçu. Comme toute la défense de son équipe, le latéral droit n’a pas fait un bon match, souvent dépassé par la vitesse et le talent offensif des napolitains. Personne n’a été rassurant derrière et cela sera sans doute insuffisant pour aller plus haut en championnat.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Monteynard Skiff - Trophée ... |
Lundiausoleil |
Flmregional2016 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Prepatime
| Jaimelesport
| Monzetsu 悶絶