01 mai 2016 ~ 0 Commentaire

PREMIER LEAGUE (J 35) : MANCHESTER UNITED / LEICESTER CITY

video-undefined-252D2FBD00000578-633_638x378

EN BREF :

Le match du titre pour les Foxes ! En cas de victoire à Old Trafford, les hommes de Ranieri étaient sacrés champions d’Angleterre, un exploit plus qu’immense.

En face United devait impérativement gagner pour revenir à deux points de la 4ème place, qualificative pour les barrages de la Ligue des Champions.

La première mi-temps fut nettement à l’avantage des locaux, qui ont dominé presque de la tête et des épaules une équipe de Leicester qui ne montrait pas son meilleur visage. Les mancuniens exerçaient un très fort pressing, gênant au plus haut point les Foxes. Ils furent récompensés par l’ouverture du score précoce d’Anthony Martial (8ème), seul au second poteau sur un centre de Valencia. Mais à peine 10 minutes plus tard, Leicester égalisait sur un coup franc parfaitement frappé par Drinkwater pour Morgan, qui propulsait la balle aux fonds des filets et permettait aux siens de rêver encore un peu plus. La domination de MU continuait et la qualité de jeu était au rendez-vous, mais le score restait de 1-1 à la pause.

En seconde mi-temps, changement tactique payant de Ranieri. Leicester évoluait beaucoup plus haut et ce sont eux qui pressaient les hommes de Van Gaal pour reprendre petit à petit le dessus, en gagnant plus de duels et en se projetant immédiatement vers l’avant. Mais la fatigue et l’imprécision des visiteurs ne leur permettaient pas de prendre l’avantage et avec cela le titre de champion d’Angleterre. Pire, les supporters des hommes en bleu tremblaient lorsque Drinkwater fut expulsé (88ème) pour un deuxième carton jaune, qui aurait dû valoir penalty plutôt que le coup franc qu’il a entraîné. A 10, les dernières minutes étaient alors compliqués mais les deux équipes se quittaient dos à dos.

Alors oui Leicester n’est pas (encore) champion d’Angleterre en ce dimanche. Mais pourrait l’être dès demain puisque Tottenham n’a désormais plus le droit au MOINDRE faux pas. Et les Foxes se rapprochent toujours plus de leur rêve, et de la conclusion idyllique de ce superbe conte de fées qui tient en haleine l’Europe entière…

1167772-wes-morgan-5-permis-leicester

Tops :

N’Golo Kanté (Leicester City) : Toutes les semaines, Kanté est adulé. Toutes les semaines, Kanté éblouit tous les observateurs de football. Arrivé méconnu en Angleterre et aujourd’hui courtisé par tous les plus grands clubs européens. Mais au vu de son (nouveau) excellent match, cela se comprend parfaitement. Il a encore récupéré un nombre incalculable de ballons. Il est précieux dans la projection vers l’avant de son équipe, mais aussi dans la conservation. Aucun danger ne peut avoir lieu tant qu’il l’a dans les pieds. Quel joueur ! Nouveau match de niveau international.

Anthony Martial (Manchester United) : L’autre français à avoir brillé aujourd’hui. Il commence parfaitement son match avec un but plein de sang-froid, mais fut surtout un danger permanent par sa vitesse balle au pied et ses percussions dans la défense de Leicester. Le meilleur joueur mancunien assurément.

Wes Morgan (Leicester City) : Derrière, c’est un roc. C’est lui le patron. Son physique impressionnant fait des ravages, comme sur le coup franc de Drinkwater où personne ne peut prendre le dessus sur lui et l’empêcher de marquer. Mais au-delà de ça, c’est surtout défensivement qu’il a brillé avec son compère Robert Huth, en contenant parfaitement le jeune Marcus Rashford et en stoppant les nombreux centres dans la surface de réparation de son équipe. Encore un des joueurs cadres de l’équipe qui a répondu présent.

Flops :

Marcus Rashford (Manchester United) : On ne peut pas rejeter entièrement la faute sur lui. C’était seulement sa 9ème titularisation (consécutive) en Premier League et il n’a que 18 ans, à un poste d’attaquant de pointe pas forcément facile à assumer. Mais il a quand même fait u très mauvais match. Aucun tir, une faible participation au jeu, et aucune situation dangereuse. Il n’aura pas posé de problèmes, dans un match où sa vitesse aurait pu faire des merveilles face à la charnière Morgan-Huth. Il n’a pas marqué de points.

Jeffrey Schlupp (Leicester City) : Ranieri l’avait préféré à Albrighton dans sa composition. Mal lui en a pris puisque l’ailier gauche s’est montré en difficulté tout au long du match. Beaucoup de ballons perdus et de mauvais choix, il a en plus de cela très rapidement peiné physiquement, ayant du mal à enchaîner les allers-retours. Remplacé en fin de match par Albrighton.

Wayne Rooney (Manchester United) : On est en droit d’attendre mieux de Rooney, qui a encore une fois sorti une prestation en demi-teinte. Aligné en tant que meneur de jeu, il n’a pas eu l’influence nécessaire pour être le fer de lance des attaques mancuniennes. Sa qualité de passe est superbe, mais il aurait pu davantage l’exploiter vers l’avant et éviter certaines passes latérales. Ses coups de pieds arrêtés ont été mal exploités.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Monteynard Skiff - Trophée ... |
Lundiausoleil |
Flmregional2016 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Prepatime
| Jaimelesport
| Monzetsu 悶絶